«

»

Etudes pour les jeunes-En savoir plus

Le département MAE
Ministères auprès des enfants
Extrait du Manuel d’Eglise, révisé en 2005

Le département des Ministères des enfants a pour but de développer Ia foi des enfants de Ia naissance a l’âge de quatorze ans en les amenant a s’unir a l’Eglise. II s’efforce d’offrir des ministères multiples qui conduiront les enfants a Jesus et les guideront au cours de leur cheminement quotidien avec lui, coopérant avec le département de l’Ecole du sabbat et d’autres départements pour les éduquer religieusement.

Ordre de mission

Le département des Ministères en faveur des enfants a pour mission de nourrir spirituellement les enfants, afin qu’ils servent Jesus avec amour. Ce département s’efforce de remplir sa mission en développant:

-   Des ministères tournés vers Ia grace, a l’aide desquels tout enfant fera l’expérience de l’amour inconditionnel de Jesus, se sentira accepté et pardonné et s’engagera envers lui.

-   Des ministères incluant tous les enfants, oü participants et enfants seront profondément respectés indépendamment de Ia race, de Ia couleur de peau, de Ia langue, du sexe, de l’âge, des facultés ou des circonstances socio-économiques. Ils auront Ia possibilité de s’impliquer sans aucune discrimination.

-   Des ministères oü les responsables bénévoles recevront l’autorité, Ia formation et Ia qualification nécessaires a l’exercice d’un ministère efficace auprès des enfants.

-   Des ministères orientés vers le service en faveur d’autrui, oü lesenfants auront l’occasion d’aider des personnes de leur entourage ou de leur ville, se forgeant ainsi un modèle de témoignage qu’ils pourront utiliser tout le long de leur vie.

-   Des ministères favorisant Ia cooperation avec d’autres entités, telles que les Ministères de Ia famille, les départements de l’Ecole du sabbat et des Activités laIques, le département de Ia Jeunesse, le département de l’Education, Ia Gestion chrétienne de Ia vie et autres départements, pour Ia réalisation d’objectifs mutuels.

-   Des ministères en faveur de Ia protection des enfants oü:

a)  responsables et animateurs seront choisis pour leurs antécédents spirituels et moraux élevés;

b)  l’Eglise adoptera des mesures pour preserver les enfants des maltraitances physiques, émotionnelles, sexuelles et spirituelles, ainsi que pour se protéger elle­même.

-   Des ministères d’évangélisation, grace auxquels les enfants qui ne font pas partie de Ia communauté d’Eglise rencontreront l’amour de Jesus par le biais de programmes missionnaires tels que les Ecoles bibliques de vacances, les sections enfantines des Ecoles du sabbat, les cercles bibliques de foyer et les histoires destinées aux enfants pendant le culte. Ellen White souligne ainsi l’importance des ministères en faveur des enfants : ((On n’accordera jamais trop d’importance a l’éducation du petit enfant. Les lecons apprises pendant les sept premieres années de Ia vie forment davantage le caractère que tout ce que l’enfant apprend par Ia suite.)) – Child Guidance, p. 193.

((Aujourd’hui encore, ce sont les enfants qui sont les plus accessibles aux enseignements de l’Evangile; leurs coeurs sont ouverts aux influences divines et retiennent fortement les lecons apprises. De petits enfants peuvent être chrétiens en ayant une experience proportionnée a leur age. II faut leur enseigner les choses spirituelles, afin que leur caractère se faconne a Ia ressemblance de celui du Christ.)) – Jésus-hrist, p. 510.

((Ceux de huit a dix ans sont assez âgés pour qu’on leur parle de religion personnelle. Ne leur dites pas que plus tard ils seront assez grands pour se repentir et croire a Ia vérité. De très jeunes enfants, s’ils sont convenablement enseignés, peuvent avoir des idées justes sur leur état de péché, sur Ia voie du salut en Jésus-Christ. – Témoignages pour I’Eglise, vol. 1, p. 168, 169.

((En reprochant aux apôtres d’empêcher les enfants de venir a lui, Jesus s’adressait a ses disciples de tous les temps : membres officiants de l’église, prédicateurs, assistants, et simples chrétiens. Jesus attire les enfants, et il nous dit : « Laissez-les venir » ; c’est comme s’il nous disait: « Ils viendront si vous ne les en empêchez pas ». – Jesus-Christ, p. 512.

Le coordinateur des Ministères en faveur des enfants

Le coordinateur des Ministères en faveur des enfants est élu par l’Eglise pour le développement de ministères spécifiques destinés a nourrir Ia foi des enfants et les aider a établir avec Jesus une relation aimante et a le servir.

Le coordinateur devrait être une personne d’excellence en matière de morale et d’éthique, qui manifeste de l’amour et du dévouement pour Dieu et pour l’Eglise, et qui possède des talents de dirigeant, de l’expérience, et un ardent désir de travailler auprès d’enfants. (Voir note 27, p. 142.)

Le comité des Ministères en faveur des enfants

Le coordinateur des Ministères en faveur des enfants est a l’origine, avec le pasteur et le comité d’Eglise, du comité des Ministères en faveur des enfants dans le but d’exercer des ministères auprès des enfants. Ce comité se composera de membres choisis en fonction de l’importance de leur intérêt et de leur savoir-faire dans le travail auprès des enfants. II comprend généralement le directeur et les moniteurs de l’Ecole du sabbat, le directeur de l’Ecole biblique de vacances, les responsables de Ia Jeunesse adventiste junior, ainsi que deux ou trois autres membres passionnés par l’exercice d’un ministère auprès d’enfants. (Voir note 26, p. 142.)

Le ministère auprès des enfants adventistes du septième jour  (voir p. 127)

Voici quelques moyens propres a fortifier Ia vie spirituelle des enfants adventistes du septième jour:

a)  L’Ecole du sabbat (sous Ia responsabilité du département de l’Ecole du sabbat).

b)  Les clubs des Explorateurs et des Aventuriers (sous Ia responsabilité du département de Ia Jeunesse).

c)  Les reunions de prières des enfants, en même temps et au même endroit que Ia reunion de prière hebdomadaire des adultes.

d)  Une classe baptismale permanente pour les enfants qui expriment le désir d’être baptisé mais qui sont considérés trop jeunes.

e)      Le club biblique des enfants du sabbat après-midi qui les impliquerait dans une observation significative et appropriée du sabbat.

f)       Une instruction religieuse hebdomadaire pour les enfants adventistes du septième jour qui ne fréquentent pas d’Ecole d’Eglise.

g)      Un ministère de petits groupes d’enfants oü, chaque semaine, les enfants discutent, étudient Ia Bible et échangent.

h)      Un choeur d’enfants.

I) Un congrès des enfants (a l’échelle de Ia ville, du district, ou de Ia fédération ou mission) pour donner aux enfants et a leurs parents l’opportunité de vivre une formation de responsables, leur fournir de l’inspiration et des contacts.

Le ministère auprès des enfants étrangers a I’Eglise (voirp. 128)

En supplement, l’Eglise peut étendre son ministère auprès

des enfants par les programmes suivants:

a)      Des centres de soins journaliers adventistes.

b)      Des programmes de radio et de télévision.

c)      Des chorales d’enfants.

d)      Des rencontres d’évangélisation a l’intention des enfants.

e)      Des cours bibliques par correspondance.

f)       D’autres actions missionnaires créatives, par exemple des clubs de gymnastiques pour enfants.

Implication des enfants adventistes du septième jour dans le service en faveur d’autrui (voir p. 128)

Voici quelques suggestions pour exploiter le potentiel illimité des enfants:

a)    La participation aux services religieux.

b)    La participation aux actions missionnaires de l’Eglise.

c)    La visite de malades.

d)    Les concerts.

e)    Le service social.

f)     Les occasions de responsabilité dans l’évangélisation, l’étude de Ia Bible et les séminaires prophétiques.

Le comité des Ministères en faveur des enfants                                      (voir p. 128)

Les responsabilités du comité pourraient inclure:

a)    Gérer Ia coordination et l’équilibre entre les activités éducatives et religieuses prévues pour les enfants.

b)    Travailler de concert pour coordonner toutes les activités, afin d’éviter les chevauchements ou les manques dans les programmes pour les enfants, et preparer un calendrier annuel qui présente tous les programmes destinés aux enfants.

c)    Tenir un registre a jour des enfants des membres d’Eglise et du voisinage qui ont participé aux activités ecclésiales.

d)    Conduire une evaluation des besoins des enfants de l’assemblée et/ou de Ia société.

Le coordinateur des Ministères en faveur des enfants (voir p. 129)

Le role du coordinateur des Ministères en faveur des enfants peut inclure les responsabilités suivantes:

a)  Preparer et presider le comité des Ministères en faveur des enfants, encourager un esprit d’équipe parmi ceux qui travaillent pour et avec les enfants, et agir en chef d’équipe en créant un ministère auprès des enfants qui les attire au Christ et les fait participer a toutes les activités de l’Eglise.

b)  Défendre les intérêts des enfants auprès:

-      du comité d’Eglise, en informant les membres du comité des preoccupations et des succès de ce ministère, en donnant les résultats des evaluations des besoins des enfants et en encourageant Ia dotation des fonds destinés aux programmes pour les enfants;

-      du pasteur, en travaillant en cooperation avec Iui, afin de rendre les divers aspects de Ia vie ecclésiale significatifs pour les enfants;

-      du comité des Activités IaIques, en participant a Ia planification effectuée par ce comité pour Ia communauté, proposant des moyens d’impliquer les enfants dans les activités prévues;

-      des responsables des activités pour les enfants, en les soutenant et les encourageant.

c)  Prendre des mesures réfléchies pour maintenir une haute qualité morale et éthique dans les responsabilités ecclésiales concernant les enfants.

d)  Maintenir le contact avec les parents et les responsables des activités pour les enfants, en les informant des ateliers, conventions, camps et autres événements, et en les encourageant a progresser dans Ia comprehension des enfants.

e)  Chercher des occasions de passer du temps avec les enfants, afin de rester proche de leur mentalité et de leurs besoins.

Extraits du Manuel d’Eglise, revision 2005, edition avril 2006 tires des pages 126 a 128; 141 a 143